• L'atelier de Evy no 346.

    Les défis écritures chez Evy 302 Les 10 Mots

     "" Un clik sur son logo et vous en saurez plus ""

    ..........

    Libre.

     

    En survolant le passé, dans les sombres recoins,

    de mon âme, j'ai marché sur de cruels chemins.

    J'ai subi tous les enjeux de mes erreurs.

    Rien n'a suffi à me pardonner,

    Rien n'a rempli ma paix.

    L'ultime souffrance, l'absence,

    a été l'architecte de mon destin.

    J'abrite bien des drames en mon âme.

    J'ai marché sur de sombres routes.

    J'ai aussi marché sur leurs sentiers,

    j'ai ramassé tous les petits bois morts,

    je les ai tant lustré dans mon âme

    qu'ils semblaient reprendre vie.

    Dès lors, je suis redevenue libre.

     


  • Commentaires

    8
    Mardi 5 Juillet à 04:20

    Bonsoir Ghislaine,

    Joli texte. Expérience de la vie bien exprimée

    par une femme de mots et de lettres.

    J'ai choisi les images pour m'exprimer et surtout pour me vider un peu la tête !!! Et rêver un peu, apprécier la beauté partagée et le rêve.

    Je dépose ici celle que tu as commentée sur mon blog.

    Merci. J'ai vu aussi que tu sais utiliser PFS.

    Je l'utilisais aussi au début. J'aime beaucoup.

    Bonne nuit !!!

    Bises et bienvenue,

    Soumeya

     

     

    7
    Lundi 25 Avril à 22:34
    tiniak

    Sinueux cheminement qu'il t'a fallu emprunter, certes.
    Mais "l'envie de vivre" à la clé, ce n'était donc pas à perte.
    Bien vu, Gigi cool

    6
    Lundi 11 Avril à 16:15

    Coucou Ghislaine

    Que ce passé est parfois présent, il nous renvoie a des heures sombres mais ca nous forge pour l'avenir 

    Belle semaine bisous 

    Cocopailette

    5
    Dimanche 10 Avril à 14:22

    Ma Gigi il faut oublier le passé même si ce n'est pas facile tu es une femme forte bonne journée bisous

    4
    Mardi 5 Avril à 18:18

    Il faut savoir laisser la place aux petites joies et oublier les grandes peines. 

    Ce n'est pas toujours simple. 

    Bises

    3
    Mardi 5 Avril à 14:38

    Oui, il faut savoir écarter en soi les mauvais souvenirs, bises

    2
    Mardi 5 Avril à 14:21

    La liberté se paie souvent cher Ghislaine...

    Bises et bon mardi - Zaza

    1
    Mardi 5 Avril à 13:26

    Belle confession d'une âme en peine. Bon après-midi. Daniel

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :