• Ô Hommes !!

    OHHHH Hommes Mâles

    Oh !! Hommes, mâles

     dont vous vous glorifiez d'être,

    vous me soûlez !

    Ne comptez pas que dans la rue,

    je vous livre mes tabous !

    Les femmes ne sont plus soumises.

    Ce n'est plus le frère qui commande !

    Sachez le !

    Et même si vous me tenez tête,

    je ferai tomber les murs

    de la patrie des matchos,

    ceux qui ont le gosier sec

    des hommes de la mer,

    et l'aigle au loin est d'accord avec moi,

    et s'il plaidait ma cause , je le laisserai faire !

    Donc pour le moment homme de peu de foi,

    prends ce seau et laves ce sol

    puisque nous sommes égaux !

     

    Ghislaine.G.

     


    1 commentaire
  •  

    Les Maris de Ursula,

     

    Ursula avait vécu plusieurs unions, chacune avait été unique..
    Son premier mari, Ugolin, un provençial, faisait carrière dans
    la mairie, il portait bien l'uniforme municipal, souvent dans le
    milieu urbain, il n'était guère avenant et son caractère bien trop 
    rigide l'avait usée, elle l'avait donc quitté !

    Le second mari Ulysse était dans son univers utopique,
    il rêvait souvent et pour lui, il n'y avait jamais rien d'urgent !
    Tout était reporté ultérieurement, à l'usure, il l'avait lassée,
    il était reparti dans son village à Utelle.

    Le troisième mari, Ulrich, un alsacien adorable, trouvait que tout
    était utile, il gardait tout, usuel ou pas !
    Intuitive, Ursula se dit qu'elle allait vivre dans une caverne
    d' Ali Baba de toc, si elle ne mettait pas les holàs !
    Dans l'urgence, elle le pria de quitter la maison avec tout son barda 
    avant qu'il ne lui refile un ulcère..

    Le quatrième mari Umberto , le bel italien aux yeux de velours
    lui apporta le romantisme et la passion, mais cette passion
    hélas, il en faisait un usage bien trop inapproprié  avec les dames.
    Elle le congédia pour la ultime et dernière fois !
    Il dût louer un utilitaire pour emporter tout ses ustensiles.

    Aujourd'hui Ursula, attends le cinquième avec impatience, car,
    avec ses copines de la maison de retraite, à l' unanimité , utilisatrices
    chevronnées de l'usine d'internet, elles se sont inscrites
    à un site de rencontres et espèrent bien trouver l'homme de leurs vieux jours !

    **************** 

    Défi chez Renée. Mots U.

    Ghislaine.G 

     


    votre commentaire
  • ○○○○T○○○○

    Toinon tirait la tronche.. Théo le terrible tyran l'avait tapé !
    Il l'avait envoyé dans le trou du fossé par la trappe d'égout !
    Toinon avait eu une sacrée trouille car ce type est un vrai tordu !
    Toinon transpire et avec son tacot il trace la route très vite..
    Il est à fond de train et le trajet arrive à son terme, mais il traque
    encore le rétro, de peur que le Théo ne lui colle aux trousses !
    Personne dans le trafic, il la bien semé !!

    Quelle tache ce Théo, toujours à le terroriser, c'était tragique !
    Toinon, bien tracassé, savait que le gars avait le tonus pour les taloches !
    Il trompait son monde avec son air timide et tendre !! Le tricheur de tripot !
    On le savait qu'il trichait à tout !! Il en transporte des couches de bêtises !

    Tantine Thérèse l'accueillit avec tendresse , puis elle s'activa près de son tajine
    tranquillement; Trouvant que c'était très bon, elle dit ;
    "" Allez ! A table mon Toinon...""
    Le passage en salle de bains fut apprécié par le jeune homme...
    Mais la tante remarqua l'air taciturne du garçon...
    Trahi par sa mine renfrognée, elle le tacla de questions , sur son retard tardif
    et son troublant comportement ...
    Un tantinet inquiète la tante trépigna et Toinon, encore transi de peur se confia !

    """Le traître, le sale toqué de la tête !! Quel toupet ce timbré !!  "" s'écria Tantine !

    C'est que la Thérèse avait un sacré caractère malgré ses trois fois trente ans bientôt !
    Toutefois, elle avait sa théorie !
    Elle dit au petit ;
    T'en fais pas mon Toinon, il a sans doute des trophées de muscles, ce lascar
    mais les neurones vides !! Allez Toinon !! T' en fais pas va !! Allez mange petit !!! """"
    En pensées, elle se dit que ses tourments ne dureraient pas..

    Trois jours après, le Théo toqua à la porte et fit ses excuses à Toinon, sans tapage,
    presque à genoux sur le tapis.. Ce total revirement le laissa perplexe longtemps..

    On apprit des années plus tard que le Théo avait tâté de la canne de Tante Thérèse,
    et quand cela se sut, il s'était passé bien du temps...

    Défi chez Renée. La lettre T.3

     


    votre commentaire
  • Les Médocs !

     

     

    Qu'ils sont jolis ces bonbons,

    de toutes les couleurs,

    comme des petits macarons

    sucrés pour le bonheur...

     

    Qu' elles sont jolies ces gélules

    dans leur boite signée,

    qui en nous, s'accumulent,

    pour soi- disant meilleure santé !

     

    Qu'ils sont beaux ces comprimés !

    Certains trop gros ou amers

    mais qui font bien ou mal leurs effets..

    Quand ils se transforment en petit concert !

     

    Qu'elles sont étranges ces petites gouttes

    qui restent souvent au fond du verre

    et que surtout point trop n'ajoute ,

    pour ne point gêner leur transfert...

     

    Qu'ils sont bien gros ces horribles suppos,

    qu'on s'enfile dans le petit endroit,

    pour nous rendre plus dispos !!

    Mais nous font bien discourtois .

     

    Q'elle est gluante cette pommade

    sensée nous retirer les souffrances

    ou bien nos plaques ! Quelle cagade !

    Mais on y croit à ces aberrances !

     

    Qu'ils sont utiles tous ces trucs

    malgré leurs effets secondaires,

    qu'on s'envoie dans le buffet

    pour s'octroyer une vie centenaire !

     

    Ghislaine.@  

      


    2 commentaires
  •  

    La sentinelle du Rocher , oh gué oh gué !! 

    Il était là, à guetter on ne sait quoi, dans sa guérite,

    avec ses drôles de fringues, semblant nous narguer avec orgueil.

    Le flingue à la ceinture, pour l’instant, les yeux un peu blagueurs..

    Une longue écharpe qui tangue au vent, au dessus de lui,

    sur son abri de guerre, tout blanc , comme naguère !

    Oh gué Oh gué !!

    On l’avait relégué là, ce mec bègue, sans aucune vigueur,

    un peu largué, la gueule rugueuse qui aurait besoin d’un onguent

    comme le matelot de retour de bringue qui navigue, peut en avoir besoin,

    au retour d’un voyage dingue et interminable.

    La pauvre, on l’aurait cru drogué tant il semblait divaguer de fatigue.

    Il n’était guère homme à draguer avec sa tête de guenon ,

    malgré sa taille de guêpe et son odeur de muguet des bois ..

    Oh gué Oh gué !!

    Il avait plutôt une tête à se trouver à la morgue, comme un gueux

    qui n’a jamais guéri d’un mal de langue.

    A côté de lui, posée, une Gueuze, au surnom évocateur de mort subite !

    Elle ne devait pas être la première, vu la langueur vacillante du gus qui sort

    d’avoir élaguer sur les hauteurs, mal assuré et sans rigueur !

    Pareil à une figue déconfite, le pauvre n’est pas en voie de guérison ..

    Son cerveau mal irrigué, les yeux dans le vague à présent, l’air d’un fugueur aux aguets

    qui a trop dansé la gigue et s’apprête à voguer d’ivresse !!

    Dans quel guêpier s’est fourré le gars ?

    Le pauvre mec bègue !

    Empêtrés dans ses guêtres léguées par le Rocher, il semblait en guenilles pourtant.

    Tout cela, car il sortait de ginguette avec la belle de jour ,

    une fougueuse dévoreuse de jeunes pousses de caleçon !

    Elle s’était déguenillée pour lui, à peine, avait il avait brigué sa compagnie..

    Elle venait de larguer son copain zingueur aux bagouzes d’or, trop longuet

    à la détente et puis ce n’était qu’un ancien collègue et en plus, il schlingue disait elle !

    Le mec, il pense qu’il aurait mieux fait de rester géologue dans sa garrigue natale

    à dialoguer avec la nature et passer les gués en sifflotant !

    On ne le reprendrait plus à intriguer de la sorte,, pour se retrouver guetteur

    de quelques foldingues, prêts à divulguer la moindre info du Rocher.

    Oh gué Oh gué !!

    Il avait été subjugué par ce métier, après avoir vu le reportage sur la Madrague

    où se côtoyaient les sentinelles  et les célébrités du Rocher..

    Mais rien ne lui sert d’épiloguer de la sorte, il devait rester dans sa petite guitoune.

    Il espérait à nouveau déguerpir de là, il avait postuler sur le blogue

    du Rocher, avec fougue,  comme garde du corps de la princesse..

     

    Ghyzou


    votre commentaire
  •  

    Le Cabotin.

     

    Il fait le beau, les cheveux en brillantine,
    il a l'humeur, ce matin cabotine;
    la- haut, quand il la siffle sur la colline..
    Elle le reconnait de loin, le devine.
    La demoiselle, jeune et jolie citadine,
    elle, n'a pas l'humeur aussi câline..
    Elle n'aime pas qu'ainsi, on la badine,
    qu'on se moque de sa belle capeline..
    Elle n'aime pas la façon dont il butine..
    Cela la déroute et la chagrine..
    Elle n'est pas encore sa petite copine !
    Et donner ses faveurs, n'est pas encline,
    elle déteste que Monsieur, ainsi la domine !
    Lui, de rire, s'esclaffe, rit et couine !
    Il lui fait son regard enjôleur et la baratine !
    Il sent qu'elle va céder à ses combines..
    Sur ses lèvres, un sourire se dessine,
    pendant que vers elle, il chemine..

     

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  • La frivole

     

    Flora fait sa petite mariole,

    autant que sa frivole !

    Elle flamboie avec ses babioles,

    affichées comme ses guibolles,

    garnies de bas floricoles !

    Elle braille de la fiole

    le flaire fébrile,au blair qui rissole.

    L'ambre de ses yeux les affole,

    et son chant de merle racole !

    Le maire lui offre des caramboles,

    mais c'est la bière qu'elle picole !

    Flora va se prendre une torgnole,

    si elle persiste et affriole

    cette flambée de croquignols !

    Son Fabio,avec la fidélité jamais ne rigole,

    quand sa Flora se la joue de traviole !

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  • Totor président !!

     

    V'la l'Totor qui s'lance en politique.

     

    V'la qu'il va connaître la mouise !

     

    Le Totor s'époumone en polémiques,

     

    de tout il offre aux votants et optimise !

     

     

     

    Le Totor postule en haut lieu et s'implique !

     

    Fini pour lui les repos, il s'épuise !

     

    finis aussi les jours hippiques,

     

    c'est dans les mots qu'il puise !

     

     

     

    Il fait dans la prose poétique,

     

    se voit inventeur d'une loi émise

     

    qui porterait son nom en optique !

     

    Déjà sont éditées les missives !

     

     

     

    V'la l'Totor qui n'est plus septique !

     

    Chargé de son leitmotiv qu'il utilise 

     

    avec vieux bagou menteur et épistémique,

     

    c'est sur v'la l'Totor dans la mouise !!

     

    Ghyzou 

     


    votre commentaire
  •  

    Toinon

    Toinon tirait la tronche.. Théo le terrible tyran l'avait tapé !

    Il l'avait envoyé dans du trou du fossé par la trappe d'égout !

    Toinon avait eu une sacrée trouille car ce type est un vrai tordu !

    Toinon transpire et avec son tacot il trace la route très vite..

    Il est à fond de train et le trajet arrive à son terme, mais il traque

    encore le rétro, de peur que le Théo ne lui colle aux trousses !

    Personne dans le trafic, il la bien semé !!

    Quelle tache ce Théo, toujours à le terroriser, c'était tragique !

    Toinon, bien tracassé, savait que le gars avait le tonus pour les taloches !

    Il trompait son monde avec son air timide et tendre !! Le tricheur de tripot !

    On le savait qu'il trichait à tout !! Il en transporte des couches de bêtises !

    Tantine Thérèse l'accueillit avec tendresse , puis elle s'activa près de son tajine

    tranquillement; Trouvant que c'était très bon, elle dit ;

    "" Allez ! A table mon Toinon...""

    Le passage en salle de bains fut apprécié par le jeune homme...

    Mais la tante remarqua l'air taciturne du garçon...

    Trahi par sa mine renfrognée, elle le tacla de questions sur son retard tardif

    et son troublant comportement ...

    Un tantinet inquiète la tante trépigna et Toinon, encore transi de peur se confia !

    """Le traître, le sale toqué de la tête !! Quel toupet ce timbré !!  "" s'écria Tantine !

    C'est que la Thérèse avait un sacré caractère malgré ses trois fois trente ans bientôt !

    Toutefois, elle avait sa théorie !

    Elle dit au petit ;

    T'en fais pas mon Toinon, il a sans doute des trophées de muscles, ce lascar

    mais les neurones vides !! Allez Toinon !! T' en fais pas va !! Allez mange petit !!! """"

    En pensées, elle se dit que ses tourments ne dureraient pas..

    Trois jours après, le Théo toqua à la porte et fit ses excuses à Toinon, sans tapage,

    presque à genoux sur le tapis.. Ce total revirement le laissa perplexe longtemps..

    On apprit des années plus tard que le Théo avait tâté de la canne de Tante Thérèse,

    et quand cela se sut, il s'était passé bien du temps...

     

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  • Le crapaud

    Bertrand, le crapaud.

    Bertrand tu me casses les noix, tu me brises les neurones !!

    Bertrand, tu n'es pas drôle en fantôme

    qui traîne tes guenilles malodorantes du côté des arums.

    Bertrand, tu m'escagasses le cerveau que j'ai déjà économe !!

    Bertrand, voilà qu'à présent tu es plein de symptômes !!

    Ne vois tu pas que que tu as les yeux qui slaloment ?

    Ne vois tu pas que tu pues grave le vieux chaume !!

    Bertrand  !! Lâche moi la grappe !! Je ne suis pas ton binôme !

    Bertrand !! De la foutaise ,certaine ,tu as le grand diplôme...

    Bertrand, tu me casses les noix et je vais t'astiquer les chromes

    à ma façon !! Retourne donc dans ton home, ton royaume !!

    D'ailleurs je m'en vais tu pues du bec Bertrand, satané môme !

     

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  •  

    La météo perd la boussole !

    Au sud, il pleut,

    au nord du soleil !!

    La météo est dépressive !

    Les anti- dépresseurs ne fonctionnent plus.

    Ils font vents contraires, et entraînent la 

    météo dans des anti - cyclones défectueux..

    La météo fait gonfler les voiles de tempêtes et d'orages..

    Les saisons en perdent leur quatre mois d'antan.....

    Même Monsieur Météo se perd en conjonctures,

    ne sait plus a quels signes se vouer !!

    La météo fait sa déprime d'hiver au printemps !

    Je vous le dis , la météo est au bord  de sombrer

    dans le triangle des Bermudes !!!

     

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  • Pauvre M.

    Pauvre M.

    Par principe, je tais les secrets que l'on me confie, mais voilà, celui çi

    n'est pas comme les autres et je me dois de le mettre au jour :

     

    En effet M vient de me révéler qu'il aime et convoite le N..

    Voilà des lustres qu'il est collé à lui et en somme,

    le connait par coeur, comme un double de lui.

     

    Le M fait le beau, se dresse, mais rame du système, auprès du N,

    qui ne le regarde pas et même lui tourne le dos un maximum !

    Le M en est blême de dépit et se la joue mélodrame...

     

    Pauvre M, amoureux de N, qui lui se pâme pour le O, prêt à

    lui dédier sa flamme en slam...Le M en a la pomme d'adam

    qui monte et descend à vitesse grand v...

     

    Le L lui avait dit ! Ce O est plein de sérum aphrodisiaque et le

    côtoyer rend tourneboulé du côté des sens !

    Il faut que j'informe le P se dit il, déconfit...

     

    Le vague à l'âme, le M déclame son désespoir au L qui lui

    répète que ce N n'est pas une crème..

    Se faisant violence, il s'auto inflige un ultimatum !!

     

    A partir de cet instant, je ne suis que le gentil M du verbe

    Aimer, Le beau M du mot Amour, Le M de tous les mots avec M

    mais plus jamais je ne veux être le M du manque..

     

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  •  

    La Poulette

     

    C'est pas le moment de faire chauffer minette !

    Fais plutôt des galipettes de mots ma poulette.

    Mais j'en étais toute chose, en émoi des gambettes,

    le corps tremblant et le coeur sur la carpette !!!

    Les clients s'en moquaient, ils faisaient leurs emplettes,

    pendant que je m'imaginais déjà en levrette !!

    Vain diou !! Quand j'vais raconter ça à Laurette,

    elle va se dire, la v'la qui part en sucette , la poète,

    prête à se damner, elle guêtte une belle nuisette !

    Elle, si sage et prête à porter cornette !!

    Gentillette comme tout, ne faisant pas de boulette !

    Moi Gigi, me v'la toute chamboulée de la facette,

    comme une grosse vachette en quête de la moquette !!

    J'chais plus où j'suis, j'chuis une girouette !!

    Vite mon gri-gri, que j' hoquette ,vite mon amulette !!

    Conjurer le sort et me trouver une cachette ,

    pour abriter dans ma fermette , mes liquettes !!

    Me faire sur la tête, des jolies frisettes;

    Me mettre en vedette pour ce mec trop chouette,

    qui pousse si bien la chansonnette !!!

    et qui vient de m'inviter au Gliptothèque !!

    Ghyzou 


    votre commentaire
  • Bruno

     

    Bruno

    Ce zigoto est un drôle de Zozo,

    vraiment un sacré numéro..

    Bruno ne se déplace qu’à vélo,

    meme s’ il lui prends un vertigo,

    Bruno ne fait pas dans la philo.

    Parfois il met aux pédales le turbo

    et il se retrouve aux urgences de l’hosto ,

    avec sur le corps, plein de bobos !

    Bruno, ce n’est pas un rigolo..

    Il vit rétro, aucun apéro et pas de cigarillo..

    Il est mécano mais se voudrait sumo !!

    Vu qu’il est gras comme un asticot

    et qu’il ne mange pas de mayo,

    il lui manque pas mal de kilos !!

    Gigolo lui aurait plût pour son égo,

    mais avec les filles c’est un fiasco

    il ne sait pas faire son Roméo !!!

    D’ailleurs du côté cerveau, il est ramollo,

    il comprends tout mais très lentano…

    Il faut lui expliquer long le topo !

    Mais ce sacré numéro de Bruno

    n’est pas un prolo, ni Quasimodo,

    il est un super héros,

    inscrit au Guiness dans l’ Idaho !

    Il a réussi à manger le plus de bigarreaux, 

    sans avaler les noyaux 

    dans le temps du chrono !!

    Mon Bruno, c’est le plus fort des hidalgos ..

     Ghyzou


    votre commentaire
  •  

    Kenny

     

    Kenny a perdu son pari avec Kaly,

    Il n'a pas perdu de poids !

    Trop de Kébab, il a avalé,

    avec comme dessert des kinders !

    Les Kilos sont revenus au galop..

    Kaly, gages lui a donné..

    Il devra en Kilt, avec sa Kippa,

    monter dans le Karting aux pneus

    Kléber, le Kaki, le bolide !

    Faire 20 tours avec le kart !

    Kenny devra aussi, en Kimono,

    faire de la draisine 

    Puis monter sur un monocycle..

    Enfin encore en Kilt il devra

     danser le Kazatchok

    Kenny prit des Klennex, pleura

    qu'il allait retourner vivre à

    Kourou épicétou !!

    Ghyzou 


    votre commentaire
  •  

    Mathurin

     

     

    Mathurin

     

    Mathurin, joue du tambourin,

    il fait bien trop le malin..

    Il casse les oreilles des voisins

    avec son engin de réveille-matin !

    Mathurin, il est vraiment zinzin,

    Il f'rait mieux d'aller au turbin !

    Mathurin, petit morveux de cabotin,

    Cesses donc de bassiner ton refrain !

    J'te file, si t'arrêtes un pot-d'vin !!

    Même que j'te ferai un bon navarin !

    Laisse ce tambourin, mathurin !

    Mon ptit lutin, prends un bouquin,

    J'te sers un verre de bon vin !!

    Mathurin, c'est pas du baratin !

    Mathurin, range ton tambourin,

    il ne sera jamais ton gagne-pain..

    Et tu sais que j'préfère Chopin !

    Merci Mathurin, je n'ai plus de chagrin

    maintenant que j't'ai assommé d'un gourdin

    et piquer les fesses d'un mortel vaccin !

     

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  • Crépin

     

    Crépin aimait d'un Amour tendre et bienveillant sa belle Crépine.

    Ils s'étaient rencontrés chez la bouchère, un matin d'avril.

    Depuis, Crépin ne jurait plus que par sa Crépine..

    Douce et rosée à souhait, elle devenait fusion sous les compliments.

    La si jolie Crépine en sautillait de joie et de bonheur..

    Crépin ne pouvait plus se passer de sa Crépine..

    Aussi, il se rendait chez la bouchère, tous les jours, et repartait,

    bras dessus, bras dessous avec l'affriolante et fine Crépine..

    Il n'en pouvait plus de la distance qui le séparait du plaisir de

    goûter enfin à sa Crépine si attachante...

     

    Un matin, Crépin tomba malade, tant qu'il dût se mettre à la diète.

    La bouchère ne le voyant plus s'en inquiéta et vint voir le malade..

    Elle le soigna plusieurs jours, resta à ses côtés dans les moments

    difficiles et l'aida à reprendre la forme...

     

    Quelques mois plus tard, on vit à la mairie les bancs publiés

    de Crépin et la bouchère !!

     

    Cela fit bien des malheureuses car plus jamais

    Crépin ne toucha une Crépine.

     

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  •  

    Eustache

     

    Ah Eustache comme je te hais..

    Ta m'a lâchement trompé,

    mais est que tu le sais,

    que tu me mines depuis des années?

      

    Eustache !! Tu me casses les oreilles ,

    lorsque , sournoisement, tu me fais grimacer !

    Eustache !! Fous le camps ! Met toi en sommeil..

    Laisse moi enfin jouir de la vie en silence !

     

     Lâche - moi vilain  symptôme  d' Hyperacousie..

     

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  •  

    Ursula

     

    Ursula avait vécu plusieurs unions, chacune avait été unique..

    Son premier mari, Ugolin, un provincial, faisait carrière dans

    la mairie, il portait bien l'uniforme municipal, souvent dans le

    milieu urbain, il n'était guère avenant et son caractère bien trop 

    rigide l'avait usée, elle l'avait donc quitté !

     

    Le second mari Ulysse était dans son univers utopique, 

    il rêvait souvent et pour lui, il n'y avait jamais rien d'urgent !

    Tout était reporté ultérieurement, à l'usure, il l'avait lassée,

    il était reparti dans son village à Utelle.

     

    Le troisième mari, Ulrich, un alsacien adorable, trouvait que tout

    était utile, il gardait tout, usuel ou pas !

    Intuitive, Ursula se dit qu'elle allait vivre dans une caverne

    d' Ali Baba de toc, si elle ne mettait pas les holà !

    Dans l'urgence, elle le pria de quitter la maison avec tout son barda 

    avant qu'il ne lui refile un ulcère..

     

    Le quatrième mari Umberto , le bel italien aux yeux de velours

    lui apporta le romantisme et la passion, mais cette passion

    hélas, il en faisait un usage bien trop inapproprié  avec les dames.

    Elle le congédia pour la ultime et dernière fois !

    Il dût louer un utilitaire pour emporter tout ses ustensiles.

     

    Aujourd'hui Ursula, attends le cinquième avec impatience, car,

    avec ses copines de la maison de retraite, à l' unanimité , utilisatrices

    chevronnées de l'usine d'internet, elles se sont inscrites

    à un site de rencontres et espèrent bien trouver l'homme de leurs vieux jours !

     

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  •  

    Le voleur de vélo

    Le voleur.

     

    J'me balade à vélo, direction ma ptite cabane,

    quand l'gus bizarre me suit à bicyclette..

    Comme elle brille, comme elle en jette ma bécane !

    Mais celle du gus, hola les gars, un casse binette.

     

    Mais vla l'gus qui m'rattrape  et m'cancane

    ""Hé dis toi l'morveux !! J'te paye des sucettes

    et tu m'files ton vélo ! Sinon y'aura emboucane.

    L'gus , qu'à pas toute sa tête, aura pas ma grimpette..

     

    Viens qu'juis dis à l'affreux de Toscane !

    Le gars s'la ramène, gras comme une allumette !

    Il  y croit l'toto qui va goûter d'mes gambettes !

    J'lui balance un coup, deux coups d'tatane...

     

    Lé rétamé l'mec, l'blond azimuté aux bouclettes !

    Faut pas m'chercher, l'aura pas ma bécane !

    Pô've zéro va , Peut bien garder tes sucettes..

    J'remonte sur mon destrier j'me pavane ..

     

    J'chuis le roi sur ma belle bicyclette.

     

    Ghyzou


    votre commentaire
  •  

     

    Victus

    Victus .

    Regardez, voilà Victus qui arrive avec sa tête de bacchus

    Il va encore nous faire son laïus de gibus ou jouer à Confucius

    Tant qu'il ne nous joue pas son opus de minus, merci Victus...

    Sinon c'est le risque de l'infarctus avec malus au terminus !

    Le voilà qu'il se prends le Vitus pour un grand russe !

    Ce mercredi, il nous gratifie d'un bonus avec une vénus !

    La belle de pacotille à été nourrie au bifidus et légers findus ..

    Elle est pas plus grasse et grosse qu'un virus !

    Ils portent tous les deux une grande quantité de prospectus !

    Et pourquoi ces papiers dit Brutus avec un rictus.

    Victus annonce avec beaucoup de tonus que Julius,

    va l'accompagner avec son tout nouveau stradivarius

    quand il va se produire en concert, chanter son Angélus..

    Les voila tous partis, piétinant crocus et hibiscus du père Pétrus !

    Brutus crie à la cantonade vite, vite tous dans le bus !!

    Mais pourquoi, il a pas prédit ça Nostradamus !!

    Ghyzou

     


    votre commentaire
  •  

    Yvonne se la donne.

     

    Yvonne se la donne !!

     

    Bonjour mois de mars, je suis la jolie poissonne,

    Je m'appelle belle Yvonne et je suis mignonne !

     

    Parfois je suis une friponne mais jamais poltronne !

    Je fais ma cochonne et tout en moi, frisonne,

    ça t'étonne hein ? Oui je sais, je suis une polissonne !

    Mes amants je les sélectionne,mais jamais ne me raisonne !

    Je tatillonne, je tâtonne, je tourbillonne et je le tamponne !

    Quand je sillonne,en mode dragonne,la belle mer sauvageonne,

    je visionne le galant et tout en moi s'émulsionne, je rayonne...

    J'imagine des tonnes d'alevins, frétillants qui se bidonnent..

    Ensuite je repars en déconne, à la rempoissonne, faire l'espionne,

    qui harponne à tout va les coquins, comme une vorace gloutonne !

     

    Bonjour mois de Mars, je suis la belle poissonne

    de la Garonne qui, de désir, jamais ne se rationne..

     

    Ghyzou


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique