•  

    La Nature,

    C'était un joli mois d' Octobre, dont les tons Ocres bordaient les Orées des bois,
    Ouvertes sur les Ouvrages de la nature qui s'Offraient comme des Oasis
    aux Odeurs d' Orchidées, d' Oeillets, de verdure..
    Ces Offrandes étaient des Oboles de vie qu'on Observe et qui n' Ont pas encore
    subit les Outrages Où les Offenses des ignorants de notre belle terre !
    Il me plaît ici de remercier ceux qui Oeuvrent  dans l'Ombre et Orchestrent
    pour nous ces Opéras d' Oiseaux, tout en Officiant sans Omettre de laisser
    des Onguents magiques qui soignent nos arbres si majestueux, malgré les Orages vécus.
    Ils ont l'Ossature impériales, se dressent vers le ciel en Osant grandir avec Orgueil,
    pour nous Offrir cet Océan de plaisirs..Ils font Obstacle au soleil trop fort Où
    nous nous reposons à l' Occasion d'une balade, Occultant ainsi nos soucis Obscurs !
    Dans la nature, On  Oublie les Objets ennuyeux de la vie qui nous Obligent à réfléchir..
    Ceux qui nous Obsèdent et nous Oppressent avec Obstination...Ici l' Ordre règne en sage !
    Cette nature mérite bien cette Ovation de mots qui Obéissent tout simplement à un respect !
    Quelques Onces de vérités pour sa beauté ! Cette Odyssée de joie, de naturel...
    Sans elle, ne serions pas les Orphelins d'un bien être Original dans l' Opacité
    d'une vie incertaine ?

    Ghislaine.G.


    votre commentaire
  •  

    *********

    Improviser pour ne point te répondre.
    Minauder en jouant de mes doux yeux,
    Parler de tout et de rien, te surprendre.
    Raillant sur tes mots criés à tous les cieux.
    Oublieras tu ?Improviser à du bon souvent..
    Vois, je souris déjà, je t'ai entraîné ailleurs
    Ignorant ta question, j'ai gagné du temps.
    Sournoisement, j'ai l'impression meilleure
    En état d'urgence, Monsieur J'improvise !
    Rusée je suis, improvisation je supervise !

    Ghislaine

     

     


    votre commentaire
  • Amis ou Ennemis ?

    Amis ou ennemis ???

     

     Dans le brouhaha, chacun lance sa phrase, les sons deviennent inaudibles, je deviens fébrile, 

    j'ai l'impression que l'air s'est raréfié ! Que les murs rétrécissent à vue d'oeil, que le plancher 

    s'enfonce dans un abîme fantasque et insensé ! Je sens mon corps qui se balance, 

    les lumières font étinceler mon cerveau d'éclats lumineux et dans l'instantané, 

    je sombre dans l'inconscience, dans un trou noir dans fond.... Quand à nouveau, 

    j'ouvre les yeux, ils sont là, les soi- disant bien pensant ; Leur fourberie cachée 

    hypocritement dans leur compassion feinte ! Je reste pelotonner sur ce canapé ! 

    Je referme les yeux, les laisse s'apitoyer sur mon sort, sachant que leur fausseté intéressée,

    je la hais, je la vomis de dégoût. Je veux qu'on me laisse ! Je veux partir 

    Je ne veux plus les entendre tous leurs mensonges, plus les voir, m'en aller, 

    fuir cette horde de faux - culs, qui depuis que je suis devenue riche, ne me quitte plus...... 

    Mais où étaient- ils lorsque chaque mois était une survivance ???? 

     

    Ghyzou

     

     


    votre commentaire
  •  

    La démente

    La démente

     

    Les yeux bleus fixent la fenêtre, se font furieux, cherchent la goutte !

    La psychose de la goutte s'empare d'elle, la douce folie s'insinue

    dans son ordinaire quotidien ! Elle ne maîtrise plus rien !

    Elle s'agite !! La goutte, elle la veut !!

    Elle crie à l'abandon outrageux d'une goutte de pluie !

    La voilà qui devient zinzin !

     

    C'est qu'elle est une artiste , et cette goutte, elle devait la poser

    dans son livre de contes, pour illustrer l'extravagance de sa réalité !

    Son histoire va manquer de sincérité, c'est sur !! La voilà qui pleure !!

     

    Elle insulte son aliéniste, pense à la camisole de la dernière fois !

    Elle se calme et son regard se fait étrange ..

    Elle s'habille, pour une escapade , prends son parapluie et 

    un pot avec son couvercle et elle hurle en passant la porte,

     

    "" Il va bien voir quand je vais lui ramener la goutte que je ne suis pas folle ""

     

    Ghyzou/p>

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique